Ditch That Textbook- Une critique de livre

J’aime les livres… eh oui, je suis une accroc à la techno et j’aime encore lire des livres en format papier.  Ce n’est pas que j’ai quoi que ce soit contre les livres numériques, mais avant de faire le grand saut, je dois terminer les quelques centaines de livres papier ,achetés ici et là, qui m’attendent. Je suis une ramasseuse de romans et de livre de développement personnel et professionnel et j’ai une très grosse pile de livres directement à côté de mon lit…qui m’attendent patiemment. Chaque année je me mets au défi de livre un certain nombre de ces livres. L’an dernier mon objectif était de lire 30 livres en tout. Je n’ai pas atteint mon objectif puisque je n’en ai lu que 28…ce qui n’est pas si mal. Un de ces livres est Ditch that textbook de Matt Miller.

Petite anecdote sur le livre: J’ai commandé le livre il y a un peu plus d’un an sur le site d’Amazon. Je l’ai acheté avec deux ou trois autres livres intéressants que j’ai probablement voulu lire suite à une conférence où on les a mentionnés ou parce qu’un ami ou amie me l’avait recommandé. Je les ai achetés et ajoutés à la pile à côté de mon lit. Lorsque je suis arrivé au livre Ditch That Textbook, j’ai remarqué que certaines pages étaient blanches. J’ai tout de même débuté ma lecture en me disant que c’était peut-être un concept de prise de note ou quelque chose du genre… mais non. Plusieurs pages étaient tout simplement manquantes. Lorsque j’ai contacté Amazon, on m’a dit qu’il était trop tard pour retourner le livre et j’étais donc bien triste de ne pas pouvoir lire le livre. J’ai contacté l’auteur…et devinez quoi? Il m’a envoyé une copie gratuitement! Une copie signée en plus… il a même ajouté quelques autocollants. Quelle chance! Je tenais à le souligner ici, car ça vous démontre un peu à qui nous avons affaire en tant qu’auteur. J’avais encore plus hâte de lire le livre.

En tant qu’auteur de cahier d’activité, je dois admettre que le titre du livre m’a fait peur un peu. Après tout, j’ai écrit quelques cahiers d’exercices et je sais qu’on y retrouve de très bonnes choses et de la très bonne pédagogie. L’idée derrière Ditch that textbook n’est pas de présenter un éditorial contre ce genre de matériel du tout. Ce n’est pas non plus un exposé sur l’importance d’être une classe sans papiers et entièrement technologique.  C’est plutôt un livre qui parle de l’importance d’être passionné en tant qu’enseignant, d’être créatif et surtout d’innover! Pour tout enseignant motivé, c’est un livre qui vous fera dire: ah bon, je ne suis pas le seul à être comme ça!

En lisant le livre, j’ai pu venir confirmer certaines de mes pratiques de pédagogue, j’ai trouvé de nouvelles idées et j’ai réfléchi et retravaillé certaines de mes pratiques.  Bien sûr, certaines idées m’ont moins rejoint et certaines suggestions ne s’appliquaient pas dans le contexte de mon cours.  L’auteur nous met à l’aise avec tout ça en nous faisant sentir que c’est tout à fait correct de ne pas embarquer dans chaque idée et qu’il faut choisir ce qui nous convient. Je me suis senti, en lisant cet auteur, comme si je jasais avec un autre enseignant motivé et passionné par l’enseignement.

L’idée d’utiliser des appels mystères avec Skype m’a beaucoup intrigué et c’est quelque chose que j’aimerais essayer en classe. Les problèmes techniques possibles dans mes différents locaux me font peur un peu, mais innover c’est aussi surpasser ces peurs et essayer quelque chose de nouveau pour ensuite s’ajuster. Je vais aussi regarder comme Twitter pourrait prendre une place plus importante dans mon enseignante. Je l’utilise déjà pour mon développement professionnel, mais des possibilités d’utilisation en classe me sont venues à l’esprit pendant ma lecture. Ces deux outils aideraient mes élèves à communiquer avec d’autres que moi et leurs collègues de classe.

La suggestion d’utiliser le clavardage avec Today’s Meet lors des périodes de lecture en silence en classe fut une des premières choses que j’ai essayée en classe et c’est génial. Mes élèves peuvent poser des questions et ne pas rester bloqués à cause d’un mot ou d’un passage du livre, et ce, sans devenir une source de distraction pour les autres élèves. Je n’aimais pas ces longues périodes de classe ou je regardais mes élèves lire en silence…bien qu’il est rare que mes élèves soient silencieux et lisent des cours complets. Je me sentais inutile lors de ces moments. Maintenant je peux communiquer avec eux et les guider pendant  leur lecture. C’est quelque chose que la technologie me permet de faire et qui serait impossible sans elle.

Avec le livre Teaching like a pirate, ce livre est un des incontournables que je recommanderai à mes collègues et à mes élèves en stage à l’université. C’est un livre que je devrai également relire à certains moments. 

Je vous invite à suivre l’auteur de ce livre sur son blogue ici, ou de le suivre sur Twitter. J’ai aussi eu la chance de participer au Ditch that textbook summit qui était super! C’était ma deuxième année et ce fut, encore une fois cette année, très pertinent!

Share Button

Bien gérer son temps, en classe et dans la vie!

Depuis maintenant quinze ans, je jongle un emploi à temps plein en enseignement, des cours à l’université à chaque session, des contrats à temps partiel en écriture ainsi que des conférences sur divers sujets. S’ajoute à tout ça ma merveilleuse fille que j’élève seule depuis sa naissance. Vous comprendrez donc que la gestion de mon temps est devenue une de mes forces… je n’ai pas eu le choix!

En enseignement, gérer son temps de façon efficace est essentiel. Que ce soit en classe lorsque nous devons gérer des tonnes de questions d’élèves toutes les cinq minutes ou lorsque nous avons des délais à respecter comme l’entrée des notes pour le bulletin, trouver des stratégies et des outils efficaces de gestion de temps est essentiel. Dans mes prochains billets de blogue, je vous présenterai des petits trucs ou des stratégies qui me permettent d’être efficace en classe et même dans la vie.

La gestion du temps en classe

Perdre la notion du temps en classe alors qu’on s’occupe de 30 élèves peut arriver facilement. J’utilise des minuteries régulièrement en classe pour différentes raisons. J’ai découvert que l’utilisation d’une minuterie projetée sur mon tableau interactif permet aux élèves d’être plus concentrés sur la tâche et que cela les aide à gérer leur propre temps efficacement. Un de mes outils préférés est  Online Stopwatch. Il est simple à utiliser et offre également des minuteries drôles comme par exemple des escargots qui font une course. Ces minuteries peuvent être amusantes, mais j’utilise la minuterie toute simple, car les élèves deviennent rapidement distraits avec les autres types de minuteries. Il est aussi important de vérifier le volume provenant de votre tableau interactif ou de votre ordinateur, car la sonnerie à la fin peut être très forte. Les élèves feront le saut de toute façon, mais d’habitude, ils trouvent cela bien drôle.

Je n’utiliserais pas personnellement de minuterie lors d’évaluations. Je trouve que l’ajout de minuterie peut stresser les élèves. Je préfère l’utiliser lors des travaux de groupes. Comme nous, les élèves sont souvent distraits lorsqu’ils travaillent en groupe. Admettez que nous aussi, lorsque nous sommes en groupe avec des collègues, nous avons tendance à nous éloigner de la tâche parfois avec d’autres sujets de conversation. C’est tout à fait humain et tout à fait normal. Les élèves font donc de même.  Lorsque j’utilise une minuterie, je remarque que les élèves retournent à la tâche de façon autonome. Un d’eux mentionne alors le temps restant et ils se mettent tous à la tâche sans aucun rappel de ma part. Ils apprennent donc à gérer leur temps efficacement en travail d’équipe.

Si l’idée de projeter une minuterie est trop intense pour vous ou si cette option n’est pas disponible faute de projecteur, vous pourriez demander à un élève de servir de minuterie. C’est un peu moins efficace et bien sûr, vous devez choisir un élève en qui vous avez confiance.

Vous n’avez qu’à demander à l’élève de vous faire signe dans 5-10 ou 15 minutes selon votre besoin.  Vous pouvez aussi assigner le rôle de gardien du temps à un élève dans chaque équipe de travail. C’est une autre opportunité d’apprentissage de la gestion du temps. Les élèves peuvent utiliser leur montre, leur téléphone (si votre école le permet) ou simplement l’horloge au mur de la classe.

J’aime aussi parfois me mettre des minuteries personnelles plus discrètes et ne pas les projeter aux élèves. Par exemple, si je veux donner 5 minutes à mes élèves pour réfléchir sur un sujet donné avant une discussion, je peux mettre une minuterie de 5 minutes sur ma montre ou sur mon téléphone. Le mode vibration me permet d’être discrète, mais de m’assurer de gérer le temps de façon efficace. Si je me rends compte que les élèves ont besoin de plus ou de moins de temps, ils ne savent même pas que la minuterie était là.  Cela m’aide à gérer les oublis ou lorsque je me rends compte que j’ai donné le double de temps nécessaire et que les élèves ne sont plus engagés dans la classe, car j’étais distraite à quelque chose d’autre.

 

5 minutes avant la cloche

Lorsque j’ai débuté en enseignement, il m’est arrivé fréquemment de commencer une activité et d’ensuite réaliser que la cloche allait sonner. Garder nos élèves motivés et engagés jusqu’à la fin est super, mais parfois, commencer une activité qu’on n’aura pas le temps de terminer diminue l’effet motivant et captivant de cette activité. La portion d’introduction de l’activité devra probablement être répétée au cours suivant, ce qui donne aux élèves un sentiment de déjà vu peu intéressant. Les minuteries peuvent donc aider dans ce cas. Se mettre une alarme discrète sur notre montre ou notre téléphone nous permet d’arrêter le cours 5 ou 10 minutes avant la fin. Il est probablement plus gagnant d’utiliser ces 5-10 dernières minutes pour faire une activité de récapitulation tel qu’un billet de sortie (exit ticket  en anglais), un nuage de mots ou un petit jeu afin de terminer la classe sur une note positive.

Truc techno: Pour les nuages de mots, j’aime beaucoup le site web Answer Garden puisqu’il est facile d’utilisation, autant pour l’enseignant que pour l’élève. Si vous n’avez pas accès à la technologie, vous pourriez demander à vos élèves de créer un nuage de mots au tableau, ou même en équipe sur papier. C’est une activité qui demande peu de préparation et qui révise le vocabulaire vu pendant le cours.

Être flexible

Même si les minuteries sont très pratiques, il faut faire preuve de flexibilité en tout temps. Si vous planifiez votre cours à la minute près, vous risquez d’être non seulement déçu, mais bien stressé. Certains groupes prendront plus ou moins de temps pour réaliser une activité. Certains élèves termineront la tâche rapidement alors que d’autres auront besoin d’aide et de plus de temps. Il est donc essentiel de ‘’marcher sa classe’’. Promenez-vous pour voir ce que font vos élèves, analysez leur travail et leurs méthodes et voyez qui a de la difficulté. Il ne faut pas non plus hésiter à arrêter le cours complètement afin de s’ajuster ou de donner des précisions sur la tâche si on voit que quelque chose cloche. Les minuteries peuvent être changées, mises sur pause ou même complètement arrêtées. Elles sont donc flexibles… comme vous devriez l’être.

 

Share Button

Une nouveauté sur Quizlet

Quizlet est un outil qui permet à l’enseignant ou même à l’élève, de se créer des listes de termes, concepts ou mots de vocabulaire à étudier. Plusieurs fonctions comme des cartes pour étudier, des jeux et même des petits quiz audio ou visuel permettent d’étudier les termes.

Quizlet vient d’annoncer une nouvelle fonction qui permet d’identifier des points dans une image. Très pratique pour les enseignants en science et en mathématiques, mais je vois plein de possibilité pour les enseignants de langue seconde également!

Voici une vidéo, en anglais seulement, qui vous présente comment fonctionne cette nouveauté. Quizlet est par contre disponible en français également.

Je garde mon esprit ouvert aux possibilités et essayerai sûrement cette nouvelle fonction!

Share Button

Nouveauté pour Google Classroom!

Il est maintenant possible d’avoir accès à Google Classroom avec une simple adresse Gmail. Plus besoin d’attendre l’approbation de votre commission scolaire ou du soutien technique! Il suffit d’avoir un compte gmail et voilà! Même chose pour un élève! Voici un petit tutoriel qui l’explique très bien. (en anglais seulement)

Share Button

Nouveau sur Recap-New on Recap!

Voici un article que j’ai écrit paru sur le blogue de Recap 🙂

Here is an article I wrote on the Recap blog 🙂

https://letsrecap.com/2017/02/22/using-recap-in-the-esl-classroom/

Share Button

Nouvelle collaboration!

Let’s Recap Pioneers https://letsrecap.com/pioneers

Je suis maintenant une »pioneer » de Recap. J’aime beaucoup l’outil et j’ai donc accepté de devenir une sorte d’ambassadrice. Je bloguerai donc sur l’utilisation de ce super outil pour eux et je vous ferai suivre également les liens ici 🙂

 

Let’s Recap Blog https://letsrecap.com/blog/

I am now officially a Recap pioneer. I love this tool and I gladly accepted the offer to become a sort of ambassador of the product. I will be writing about how to use this wonderful tool and will share the blog entries here as well.

Share Button

Ajouter des images animées à vos sites Google ou Google Classroom!

Deux petites extensions Google Chrome découvertes récemment m’ont permis de trouver des images animées à ajouter aux sites Google et à mes pages Google Classroom.

En quoi c’est pédagogique, vous me direz… ben ça l’est pas vraiment. Mais on peut aussi avoir du plaisir aussi en pédagogie!

GiFit!

GiFit! est une extension (gratuite) qui s’ajoute à votre compte YouTube et vous permet de créer des GIFs (images animées) à partir d’une vidéo. Vous déterminer les paramètres (temps, taille de l’image, etc.) Par la suite l’image est sauvegardée sur votre ordinateur et peut par la suite être réutilisée.

Gif It

Les deux noms se ressemblent mais il s’agit de deux extensions différentes. Soyez donc attentif lors de votre recherche dans le Google Store. Encore une fois gratuite, cette extension s’ajoute à votre barre de tache en haut près de l’adresse url. Elle vous permet de faire une recherche rapide de GIFs animés. Par la suite, il ne vous reste qu’à l’utiliser. J’ajoute parfois des images dans mes annonces sur Google Classroom. Les petites images drôles sont bien appréciées de mes élèves et apportent un côté ludique aux annonces de devoirs ou de travaux à remettre… qui sont parfois…moins ludiques. 🙂

Bonne découverte!

Share Button

Se créer un site avec Google Sites

Share Button

Belle nouvelle de la part de RECAP!

Par le passé, il était impossible d’indiquer une date précise de remise. Les dates limites étaient 1 jour, 3 jours ou 7 jours à partir de la date et l’heure de mise en ligne. Maintenant, un calendrier!

Il ne me manque qu’une synchronisation avec Google Classroom et je serai aux anges!

Nouveauté Recap

 

Pour ceux qui n’ont pas encore essayé, c’est un de mes coups de coeur technos de cette année en enseignement. Offrir aux élèves la possibilité de répondre à des questions sous forme de vidéos. Une belle façon de tisser des liens avec ses élèves. Quand les autres ne les regardent pas et qu’ils n’ont pas à jouer un rôle, c’est fou ce que l’ont découvre sur eux!

Share Button

Sommet Google Suite Éducation

J’ai eu la chance les 12 et 13 novembre dernier (oui, oui, un week-end) de participer à un Sommet Google Suite pour l’Éducation. L’objectif de la fin de semaine: 8 ateliers où on apprend et on partage des idées pédagogiques avec les outils gratuits de Google. N’ayez crainte, on n’a pas passé le week-end à tenter de me vendre quoi que soit.

Je suis ressortie la tête pleine d’idées et avec des ressources et des outils incroyables et surtout gratuits! Je vous partage donc ici quelques-uns de mes coups de coeur de chacun des ateliers. Je n’irai pas en détail et ne fournirai pas de tutoriel sur comment les utiliser, mais simplement mes réflexions pédagogiques sur ces découvertes.

Atelier 1: YouTube à l’école 2.0

youtubeJ’utilise déjà une chaîne YouTube à mon nom. Celle-ci me permet de diffuser des vidéos de grammaire, des tutoriels sur les travaux des élèves, etc. J’utilise des listes pour classer les vidéos intéressants trouvés et j’aime beaucoup la fonction à regarder plus tard. Sur mon tapis roulant, elle me permet d’écouter des vidéos que j’ai remis à plus tard que j’écoute en courant! Ce que j’ai découvert lors de cet atelier est qu’il est facile de partager une liste de vidéos avec un élève (ou plusieurs) et que YouTube a même un éditeur de vidéo pour faire du montage. Moi qui venais de faire mes débuts avec Imovie, je suis emballée par la facilité de création du Creator Studio de YouTube que j’ai très hâte d’essayer. Une banque de musique, d’images, de sons et de courts vidéos peut aider au montage également. Bien impressionnant!

screencastifyOn m’a aussi présenté l’application Screencastify qui s’ajoute dans Chrome et permet de faire des tutoriels rapides et directement importés par la suite dans notre chaîne YouTube. L’outil d’annotation est tout simplement génial! Et le meilleur? C’est tout à fait gratuit!

edpuzzleOn a aussi parlé d’un outil que j’aime beaucoup: EDpuzzle. Ce site permet d’insérer des questions directement dans un vidéo. L’élève doit répondre à la question pour pouvoir continuer le visionnement. Un compte enseignant vous donne accès à toutes les informations sur le visionnement de l’élève (ex: combien de fois l’élève a dû changer de réponse, réécouter une section, etc.).

Atelier 2: L’écriture collaborative

Dans cet atelier, on nous a surtout présenté les possibilités de collaboration avec Google Docs. Il est possible pour deux élèves, ou même plus, de travailler en même temps dans Google Docs en partageants celui-ci. Il est important d’établir des règles de collaboration avec les élèves pour éviter par exemple qu’un élève n’efface le travail d’un autre élève.

docsLes avantages de Google Docs sont que les textes se sauvegardent automatiquement et qu’une historique de révision permet de retourner en arrière si une erreur s’est produite. L’option commentaire est intéressante pour la collaboration et le mode révision permet aux élèves de voir chaque étape du travail. L’enseignant peut également suivre l’historique de révision et voir qui a travaillé sur quoi. Très pratique!

Garder des traces

keep-512padletL’extension Google Keep a été présentée et est très utile et l’application Padlet a également été présentée. Google Keep vous permet de conserver des pages web, des images, des notes, etc., et ce directement dans votre navigateur ou dans votre appareil mobile en téléchargeant l’application gratuite. Padlet est un babillard virtuel que vous pouvez partager. Il permet de garder des notes dans tous les formats (audio, vidéo etc.) et est visuellement intéressant. Autant les élèves que les profs peuvent utiliser ces deux outils pour garder des notes ou collaborer.

Pour préparer leur texte, on nous a présenté l’outil Mindomo, un site pour créer des cartes conceptuelles et des plans de travail AVANT de rédiger un texte. Je ne connaissais pas et je vais certainement explorer!

Atelier 3: L’élève branché, projet 20% du temps au secondaire.

20timeConcept super intéressant où l’élève prend 20% de son temps scolaire pour développer un projet personnel. L’idée ressemble à celui mis en place dans certaines écoles, surtout en 5e secondaire, et appelé projet intégrateur. L’enseignante qui présentait l’atelier s’est inspirée d’un livre intitulé The 20time Project: How educators can launch Google’s formula for future-ready innovation que j’ai tout de suite commandé. Je vous en redonne des nouvelles. Pour l’instant, je veux lire le livre et voir comment je pourrais appliquer un tel projet dans mes cours.

Atelier 4: La Rétroaction

Les enseignants savent que la rétroaction est quelque chose de très important pour l’apprentissage de leurs élèves. Dans cet atelier, on nous a parlé de l’importance de donner de la rétroaction à nos élèves. Un vidéo a été présenté sur l’importance de la rétroaction et présente à des élèves de primaire comment donner de la rétroaction correctement. La démonstration est super.

La vidéo montre bien l’importance de donner la bonne rétroaction à un élève et comment l’élève peut s’améliorer grandement avec le bon soutien.

Je vous fais part de ma deuxième journée d’atelier très bientôt!

Share Button