Une activité de début d’année: créer son avatar

J’utilise plusieurs sites avec mes élèves qui demandent de se créer un profil. Plusieurs sites offrent la possibilité d’ajouter une image. Je n’aime pas beaucoup que les photos des élèves se retrouvent un peu partout et c’est pour cela que je les invite, dès les premiers cours, à se créer un avatar et à utiliser celui-ci comme photo de profil.

Il existe plusieurs sites gratuits de création d’avatars. Mon préféré est Bitmoji, mais il requiert l’utilisation d’une application et donc d’appareils mobiles, ce qui n’est pas disponible pour tous. Par contre, il offre de beaux graphiques, bien pratiques. Je me sers de mon Bitmoji et de son extension Chrome régulièrement. Je reviendrai sur ses utilités dans un prochain billet de blogue.

*attention: Bitmoji offre des avatars avec du texte et des contextes qui n’est pas toujours approprié pour des jeunes enfants. Je ne le recommande donc pas avant une certaine maturité de vos élèves disons…) À vous de juger.

Les sites https://avatarmaker.com/ et  https://mybluerobot.com/ permettent tous les deux de créer des avatars gratuitement et de les télécharger. Ils sont faciles à utiliser.

Lorsque les élèves ont terminé leur avatar, je les invite à les déposer dans la présentation collaborative suivante. Si l’option de collaborer n’est pas disponible pour vous, vous pourriez tout simplement faire des copié-collé dans la présentation des images envoyées par vos élèves (je préfère de loin l’option de faire travailler les élèves plus que moi, mais je comprends que parfois, les outils ne sont pas au rendez-vous.

Je vous parage ici la présentation que j’utilise en anglais langue seconde de 3e secondaire avec mes élèves. Vous pouvez la modifier à votre goût et la traduire au besoin.

Par la suite, une activité bien simple et ludique est d’essayer de deviner les noms qui se cachent derrière les avatars.

Les élèves apprécient beaucoup cette activité!

Share Button

Ce que j’ai appris: cours en ligne sur Screencastify

J’aime déjà beaucoup Screencastify et je l’utilise depuis deux ans déjà. J’ai commencé avec la version lite (gratuite), mais rapidement, je me suis payé la version premium puisque celle-ci offre encore plus de possibilités et offre plus de vidéos par mois.

L’été est pour moi un temps de réflexion et d’apprentissage (oui oui, je relax aussi et je profite de la belle température). J’ai découvert ce cours d’une heure, gratuite, offert par Matt Miller et je me suis dit que je pourrais en apprendre un peu plus sur cet outil que j’utilise déjà.

Voici quelques-unes des choses que j’ai découvertes et que je vais appliquer en classe cette année.

Minuterie: Je ne savais pas qu’il était possible d’ajouter une minuterie visible à nos vidéos. J’utiliserai donc cette option pour les élèves l’an prochain. Je sais que les élèves apprécieront de savoir combien de temps ils leur restent, mais aussi, rendra plus facile le retour en arrière s’ils veulent retourner à une section précise.

Options d’édition: J’enregistre mes vidéos d’un seul coup habituellement. Si je n’aime pas le produit final, je ne fais que recommencer. Je vais par contre regarder les options d’édition qu’offre Screencastify. L’option de pouvoir enlever des parties du vidéo ou de zoomer sur une partie en particulier me semble intéressant lorsque je donne de la rétroaction ou lors de vidéo tutoriels. Je ne savais pas non plus qu’il était possible d’ajouter une vidéo dans une autre vidéo. Une autre possibilité à explorer.

Partager sur Google Classroom: dans une des vidéos du cours, Matt Miller nous explique comment partager les vidéos. Originalement, je pensais qu’il n’était possible que de partager sur Google Classroom à un groupe au complet, mais j’ai découvert qu’il est possible de partager avec un seul élève. Par le passé, je copiais le lien du vidéo dans les commentaires, mais plusieurs élèves me disaient ne pas trouver le vidéo. J’ai fait une vidéo pour l’expliquer, ce qui en a aidé quelques-uns, mais plusieurs me disaient toujours ne pas trouver les vidéos. L’an prochain ,j’utiliserai l’option de partager sur Google Classroom et j’assignerai la vidéo comme un devoir. De cette façon, le vidéo apparaitra dans le flux d’actualité et les élèves pourront cliquer pour dire qu’ils ont fait le  »devoir ».  

Changer les vidéos en GIF animés: J’adore les GIF animés et les trouvent très amusants. Ils peuvent aider à montrer quelque chose rapidement (où trouver un fichier ou où cliquer sur une page par exemple). Avec l’enregistrement de notre écran, il est possible de sauvegarder la vidéo sous forme d’image et ensuite de la partager. Pas besoin d’utiliser d’autres sites de création de GIF.

 Trucs et astuces: Si vous voulez enregistrer de nouveau votre vidéo, car vous avez fait une erreur, n’appuyez pas sur le bouton-stop, mais plutôt sur le bouton pour enregistrer de nouveau. Si vous appuyez sur stop, le vidéo se télécharge et vous devez ensuite aller effacer la vidéo dans vos fichiers.

Raccourcis clavier: Je vais certainement essayer plusieurs de ces raccourcis afin d’être plus rapide et plus efficace. Ceux-ci amélioreront également la qualité de mes vidéos puisque les élèves n’auront pas à regarder mon curseur se déplacer constamment!

Quelques-uns de mes coups de coeur:

  • Alt (option) + Z: pour effacer toutes les marques de crayons de seul coup.
  • Alt (option) + R: pour démarrer ou arrêter l’enregistrement
  • Alt (option) + T: pour cacher ou faire apparaitre la barre d’outils

Différentes façons d’utiliser Screencastify:

  • Des tutoriels (pratique pour les parents, les élèves et même les remplaçants!)
  •  Rétroaction vidéo (au lieu des marques rouges partout sur la page!).
  • Communication avec les parents (pour remplacer l’infolettre et les informer sur ce qui se passe en classe)
  • Développement professionnel (partagez votre expertise!)
  • Remplacer les présentations orales (les élèves créent un vidéo avec Google Slides ou un autre outil de présentation)
  • Vidéo de type Stop-Motion (avec Google Slides par exemple)
  • Réflexions vidéo (avec l’option webcam)
  • Visite guidée avec Google Street view
  • Ajout de vidéo à Flipgrid
  • Création de vidéo interactive avec Edpuzzle
  • Ajout de vidéo sur Seesaw.

Vous aimeriez suivre le cours et en apprendre plus?

https://www.screencastify.com/course/master-the-screencast/

Share Button

Flippity: un outil à découvrir

Flippity est gratuit et s’ajoute à Google Sheets. Vous pouvez le télécharger gratuitement ici.

Flippity

Cet ajout à Google Sheets (l’équivalent Google d’Excel) vous permet de créer toute sorte de jeu et d’outils bien pratiques. Simple à utiliser, il permet de partager également le document avec les élèves ou même de l’imprimer par la suite.

Quelques-uns de mes coups de coeur:

  • le jeu de pendu (Hangman) pour pratiquer le vocabulaire
  • les cartes d’études (Flashcards)
  • le jeu-questionnaire de type Jeopardy pour réviser de la matière avec les élèves de façon ludique
  • le Random Name Picker qui permet de sélectionner un élève de façon ludique aussi.
  • le Wordsearch et le Crossword qui permet la révision de vocabulaire sous forme de jeu ou encore d’inviter les élèves à créer des puzzles à partager.
  • le jeu de Bingo pour réviser le vocabulaire.

Vous n’avez pas besoin de connaissances en tableur pour utiliser l’outil. J’adore Google et Excel. Ils font peur, car on les associe aux mathématiques, aux chiffres et à la programmation, mais il ne faut pas! Les tableurs offrent des tonnes de possibilités, même pour les enseignants de langue seconde comme moi!

Share Button

Découverte ISTE: Factitious

http://factitious.augamestudio.com/#/

Lors du congrès ISTE 2018 à Chicago, j’ai découvert un petit site tout simple qui enseigne aux élèves à reconnaître les  »fake news ». Le principe du site est très simple: l’élève doit voter, après lecture d’un texte et consultation des sources, si un texte est véridique ou non.

Étant enseignante d’anglais langue seconde, j’y vois une tonne de possibilités. Il serait possible de projeter le texte, le lire avec les élèves et passer au vote en tant que classe. Avec plusieurs appareils, les élèves pourraient travailler en équipe et ainsi discuter et négocier jusqu’à consensus ou les élèves pourraient y travailler de façon individuelle. Puisque le jeu est directement en ligne, il fonctionne avec tous les appareils. Une belle façon d’aider les élèves en lecture, mais aussi à acquérir des compétences du 21e siècle en utilisant leur esprit critique!

Share Button

Découverte ISTE: Listenwise

Une autre super découverte au congrès de ISTE 2018 à Chicago: Listenwise.

Très utile pour les enseignants d’anglais langue maternelle ou anglais langue seconde, cette banque d’enregistrement audio est constamment mise à jour et suit l’actualité. La version gratuite permet aux enseignants de partager un enregistrement audio avec les élèves avec le lien ou en le partageant sur Google Classroom. La version payante permet de créer des groupes et d’assigner un travail relié à l’audio. Lors de l’inscription, 30 jours d’essai permettent de voir les possibilités de la version premium.

Qu’on utilise la version payante ou gratuite, les ressources audio sont variées et plusieurs options intéressantes s’offrent aux enseignants et aux élèves. Il est possible de ralentir le débit de l’audio et il est possible de lire le texte en ligne et même de le télécharger. Il serait donc possible pour un enseignant qui n’a pas accès à des appareils en classe de faire jouer l’audio et d’imprimer le texte pour aider les élèves. Si on l’utilise en ligne, l’élève peut choisir de ralentir le débit par lui-même et de lire ou non la retranscription.

La version gratuite suggère des questions de discussion sur l’audio ou des questions de compréhension. La version Premium permet d’ajouter différents types de questions tels que des questions à choix multiple, des réponses courtes et permet même de créer des questions nous-mêmes. Des organisateurs graphiques sont suggérés également à l’élève pendant l’écoute.

Il est possible de faire une recherche par thème ou par leçon et la section current events permet de trouver des audios en lien avec l’actualité. La section favoris permet de sauvegarder les titres intéressants et un partage est également possible sur les réseaux sociaux.

L’outil me rappelle beaucoup le principe de Newsela, un autre incontournable, mais à l’audio.Définitivement un outil à découvrir pour varier les types de textes pour les élèves!

Share Button

Bien gérer son temps, en classe et dans la vie! (2e partie)

Dans mon dernier billet, j’ai parlé de mon utilisation de minuteries en classe lors d’activités ou tout simplement pour m’aider à être plus efficace en classe avec les élèves. Les enseignants ont aussi beaucoup de tâches connexes liées à leur travail qui ne sont pas nécessairement de l’enseignement. Nous avons des périodes dédiées au travail administratif dans notre horaire, des journées pédagogiques et nous travaillons aussi, bien évidemment, de la maison (quand ce n’est pas dans nos pauses et sur nos heures de dîner!)

J’entends souvent des enseignants dire à quel point ils sont débordés par toutes les tâches à accomplir et il est très facile d’être distraits lors des périodes de travail dites  »administratives ».  Vous est-il déjà arrivé, en tant qu’enseignant, de terminer votre journée pédagogique et de vous dire: mais je n’ai rien fait aujourd’hui!? Je suis certaine que vous avez accomplit plein de choses, mais les distractions constantes de la journée ont fait que les choses essentielles n’ont pas été faites. Et que dire de travailler de la maison! Entre le mari/chum et ses questions, les enfants et les distractions du genre manque de motivation (encore un épisode de Stranger Things et je débute ma correction…) il est facile d’avoir le sentiment de n’avoir rien fait de la journée!

Ce qui m’aide? La minuterie, oui, oui, encore elle 🙂

Utiliser une minuterie au travail

J’ai de temps à autre dans mon horaire des plages réservées au travail de type administratif. J’ai donc une heure et 15 minutes pour faire ce que j’ai à faire… mais ce travail se fait très peu si je suis constamment distraite. Des courriels entrent dans ma boite de réception, des collègues viennent me parler d’un cas d’élèves… et lorsque la cloche sonne, je me rends compte que je n’ai rien biffé de ma liste! C’est donc là que je sors ma minuterie. Je commence par choisir 2 ou 3 tâches que je dois absolument compléter et je fais une estimation du temps requis pour chaque tâche. Par la suite, je me mets mon casque d’écoute sur la tête (oui, je deviens complètement antisociale), je mets ma liste concentration sur Spotify (en voici une que j’aime beaucoup) et j’attaque les tâches choisies. La minuterie m’aide à me concentrer sur la tâche et me fait travailler plus vite puisque je dois terminer avant que la minuterie sonne.

La minuterie peut être réglée pour 10 minutes, 30 minutes ou même une heure! Lors des journées pédagogiques, j’aime séparer ma journée en section. Je regarde ma liste et décide de ce que j’aimerais accomplir d’ici la fin de la journée. Ensuite je me cache. Je trouve une classe vide ou j’utilise mes écouteurs et je m’active. Je m’assure de réserver des plages horaires pour socialiser et bien sûr, je prends une pause pour le diner. Par le passé, je travaillais sur mon heure de dîner, mais j’ai appris que de prendre une pause me rendait en fait plus efficace. Je prends donc le temps de mettre la minuterie hors fonction et je relaxe avec des collègues ou avec un bon livre sur mon heure de dîner.

Gérer les distractions

Une des distractions les plus fréquentes lorsque je tente de travailler est mes courriels. C’est pourquoi je réserve toujours une dizaine de minutes à ma routine ici et là dans ma journée pour répondre à mes courriels. Je me mets une minuterie d’une dizaine de minutes, je réponds aux courriels les plus urgents et par la suite, je lâche prise! Je me concentre ensuite sur les tâches à faire et j’ignore les courriels. Voici à quoi pourrait ressembler ma  »programmation » d’une heure de travail.

  • Minuterie 1: 10 minutes: courriels
  • Minuterie 2: 20 minutes: correction des productions écrites du groupe 32
  • Minuterie 3: 10 minutes: pause et lectures d’articles ou d’un livre
  • Minuterie 4: 20 minutes:  correction des productions écrites du groupe 32

Je ne terminerai peut-être pas toute ma correction, mais pour 40 minutes j’ai corrigé et je me suis donné une pause. L’important c’est de mettre à l’horaire la tâche la plus importante ou la plus urgente. J’ai remarqué que je suis beaucoup plus efficace pendant ce 20 minutes que si je m’étais assise pendant une heure pour corriger… j’aurais trouvé des façons de procrastiner! Les pauses m’aident beaucoup. Je ne suis pas distraite pendant ce 20 minutes intense puisque je sais que lorsque la sonnerie arrivera, je pourrai faire mes autres choses. Je ne me retrouve pas non plus dans une correction biaisée. J’ai remarqué que si je corrige pendant plusieurs heures sans pause, les notes des élèves se ressemblent beaucoup ou je deviens frustrée plus facilement (mais nous l’avons vu en classe trois fois et ils font encore cette erreur grrr….). Je préfère être plus reposée en prenant des pauses et je suis donc plus juste et équitable dans ma correction.

Utiliser des minuteries à la maison

J’utilise aussi des minuteries à la maison. Il y a plusieurs tâches que je déteste… comme vider le lave-vaisselle ou nettoyer la litière du chat… Ces tâches peuvent facilement être reportées lorsqu’elles ne nous tentent pas! Elles ont pourtant besoin d’être faites! Je divise donc les tâches qui doivent être faites et je me mets une minuterie d’une trentaine de minutes pour 3-4 choses, par exemple. Ensuite, je me mets une liste de chansons motivantes (j’aime beaucoup celle-ci sur Spotify) et je me mets à la tâche. C’est fou comment on arrive à réaliser un bon nombre de tâches rapidement lorsqu’on a un délai à respecter. Cette idée de mettre une minuterie pour faire des tâches ménagères me vient d’un système qui m’a beaucoup aidé à m’organiser. Flylady n’a rien à voir avec l’enseignement, mais m’a beaucoup aidé à organiser ma vie personnelle et ma maison. Lorsqu’on s’abonne à l’infolettre, les courriels journaliers nous aident à reprendre le dessus sur le chaos qui s’ingère si facilement dans notre quotidien.

Se mettre à l’horaire

Avec toutes ces tâches et cette longue liste de choses à faire, j’ai deux choses qui sont très importantes à ajouter: me mettre à l’horaire et accepter que la liste ne soit pas toute complétée! Je mets à l’horaire du temps pour l’exercice physique, la méditation, la lecture et je sais aussi que je ne pourrai pas tout planifier. Un de mes voyages préférés est celui où nous n’avions rien planifié du tout. Aucune réservation et des choix de destinations à l’aide de pile ou face! C’est bien parfois de ne pas tout minuter, ne pas avoir de liste et de décrocher!

L’autre chose que j’ai dû travailler est d’accepter que ma liste de choses à faire n’allait probablement jamais être vide et que parfois, je dois accepter de remettre au lendemain. Je préfère me concentrer sur tout ce que j’ai barré de ma liste cette journée-là et d’en être fière. C’est beaucoup plus motivant!

Et puis, votre première minuterie est pour quand? Quelle tâche réaliserez-vous en 10 minutes aujourd’hui?

Share Button

Une nouveauté sur Quizlet

Quizlet est un outil qui permet à l’enseignant ou même à l’élève, de se créer des listes de termes, concepts ou mots de vocabulaire à étudier. Plusieurs fonctions comme des cartes pour étudier, des jeux et même des petits quiz audio ou visuel permettent d’étudier les termes.

Quizlet vient d’annoncer une nouvelle fonction qui permet d’identifier des points dans une image. Très pratique pour les enseignants en science et en mathématiques, mais je vois plein de possibilité pour les enseignants de langue seconde également!

Voici une vidéo, en anglais seulement, qui vous présente comment fonctionne cette nouveauté. Quizlet est par contre disponible en français également.

Je garde mon esprit ouvert aux possibilités et essayerai sûrement cette nouvelle fonction!

Share Button

Nouveauté pour Google Classroom!

Il est maintenant possible d’avoir accès à Google Classroom avec une simple adresse Gmail. Plus besoin d’attendre l’approbation de votre commission scolaire ou du soutien technique! Il suffit d’avoir un compte gmail et voilà! Même chose pour un élève! Voici un petit tutoriel qui l’explique très bien. (en anglais seulement)

Share Button

Nouveau sur Recap-New on Recap!

Voici un article que j’ai écrit paru sur le blogue de Recap 🙂

Here is an article I wrote on the Recap blog 🙂

https://letsrecap.com/2017/02/22/using-recap-in-the-esl-classroom/

Share Button

Nouvelle collaboration!

Let’s Recap Pioneers https://letsrecap.com/pioneers

Je suis maintenant une  »pioneer » de Recap. J’aime beaucoup l’outil et j’ai donc accepté de devenir une sorte d’ambassadrice. Je bloguerai donc sur l’utilisation de ce super outil pour eux et je vous ferai suivre également les liens ici 🙂

 

Let’s Recap Blog https://letsrecap.com/blog/

I am now officially a Recap pioneer. I love this tool and I gladly accepted the offer to become a sort of ambassador of the product. I will be writing about how to use this wonderful tool and will share the blog entries here as well.

Share Button