Des émoticônes en classe?

Je n’ai pas pu assister à la présentation suivante à ISTE 2018 à Chicago, mais l’auteur du blogue a gentiment partagé sa présentation et ses trouvailles.

Je vous partage l’article ici, mais aussi ce que j’en retiens. Étant enseignante d’anglais langue seconde, je vois plein de possibilités, mais j’en vois aussi pour mes collègues des autres matières.

Mes coups de coeur:

https://emojiscavengerhunt.withgoogle.com/

Ce jeu qui se joue sur mobile demande aux élèves de trouver un article rapidement et de le montrer à la caméra. L’intelligence artificielle du jeu doit déterminer si l’article est le bon et montre l’émoticône en lien avec l’article. Le jeu est en anglais et donc une bonne façon de pratiquer le vocabulaire!

https://ifaketextmessage.com/

Ce site n’est pas nécessairement un site d’émoticône, mais offre de belles possibilités des utiliser. Il permet de créer une fausse conversation sur un mobile entre deux personnes et d’y ajouter des émoticônes. Je vois plein de possibilités en littérature en offrant la possibilité aux élèves de faire parler deux personnages ensemble. Les élèves pourraient aussi s’en servir en narration en ajoutant une touche techno à leurs histoires. Je vais aussi regarder comment m’en servir comme  »exit ticket » à la fin d’un cours en demandant aux élèves d’imaginer une conversation qui résume le cours qu’ils viennent de terminer.

http://byrdseed.com/emoji/

Ce site permet de générer des émoticônes qui serviront de base pour l’écriture d’une histoire. On peut générer jusqu’à 280 émoticônes. L’enseignant pourrait projeter le tout et demander aux élèves d’écrire ou chaque élève pourrait générer sa propre liste avant d’écrire.

https://emojitranslate.com/

Ce site permet d’écrire un texte en français ou en anglais et de voir son texte transformé avec l’ajout d’émoticônes. Les élèves pourraient envoyer cette version et voir si leur partenaire comprend leur message!

 

J’ai créé une petite présentation que j’utiliserai avec les élèves et je vous la partage ici. À noter que le texte n’est pas de moi, mais vient de l’article que j’ai cité à la dernière diapositive.

Share Button

Les zéros interdits: réflexion personnelle

Je suis tombée sur cet article d’un site super que tout enseignant devrait visiter: Edutopia

Edutopia avait partagé une question qui a suscité tout un débat sur les réseaux sociaux en demandant aux enseignants leur opinion de l’interdiction de mettre un zéro à un élève. C’est un débat bien présent au Québec également.  Certaines légendes urbaines disent que le programme du ministère interdit de mettre zéro ou encore que la note ne peut être plus basse qu’un certain chiffre qui semble changer selon la légende et cette idée dérange plusieurs enseignants. Plusieurs disent que nous créons une génération d’élèves paresseux et d’enfants rois.

Photo by David Pennington on Unsplash

Un zéro ne partait pas autant de débats quand j’étais jeune. En fait oui, un gros avec mes parents si j’en obtenais un, mais je ne me souviens pas d’avoir vu mes parents ou ceux de mes amis, appeler la direction d’école pour un zéro. Après tout, si un élève n’a pas effectué son travail, c’est mérité, non?

La première question qui me vient en tête c’est pourquoi évalue-t-on au juste? L’objectif d’une évaluation est de vérifier si l’élève a atteint les objectifs d’une tâche, développé une compétence ou acquis une connaissance enseignée.  La note elle-même est basée sur une grille d’évaluation et des critères qui se rapportent à des lettres ou des chiffres. Donner une note n’est pas une façon de punir pour un travail non fait… alors que doit-on faire lorsque le travail  n’est pas fait?

Lorsque j’ai commencé à enseigner, j’appliquais la même règle qui s’était appliquée à moi en tant qu’élève et je donnais des zéros…mais je ne me sentais pas toujours à l’aise avec ma décision. Il y avait toujours des exceptions où je me disais que de donner zéro dans ce cas précis n’était pas très  »humain ». J’ai vu des élèves vivre des moments très difficiles dans leur milieu familial, vu des élèves avoir à témoigner contre un parent en court alors qu’un travail était à remettre le lendemain.  J’ai vu des élèves combattre des dépressions et ne pas du tout avoir la tête à faire le travail demandé… Un adulte avec les mêmes problématiques aurait demandé un congé de maladie du travail, mais ces élèves se présentaient à l’école, combattaient la dépression ou l’anxiété qui les habitaient et devaient performer à l’école. On ne demanderait pas la même chose d’un adulte. Celui-ci aurait un billet de médecin et, si la loi est bien respectée et la compassion présente, ne serait pas sanctionné à son travail. Mais il est acceptable de pénaliser un élève dans le même cas?

Bien sûr, l’argument de ce qui est équitable est bien présent dans les débats. Si les autres élèves ont dû faire le travail et le remettre à temps, en quoi est-ce juste et équitable de donner plus de chance à un élève ? À cet argument je réponds: est-ce que c’est équitable que cet élève vive avec ces problématiques alors que l’autre non? Les élèves ne sont pas la somme de travaux remis ou d’examen remplis. Les élèves sont des enfants et des adolescents en développement. Si une compétence n’est pas acquise, l’enseignant doit chercher des façons d’aider l’élève du mieux qu’il peut.

Photo by Thought Catalog on Unsplash

Il peut être très frustrant lorsqu’un élève a le potentiel et est capable de faire la tâche, mais ne la fait pas. C’est alors que devraient se mettre en place d’autres mécanismes… mais un zéro comme punition? Ce qui est juste n’est pas tout blanc, tout noir dans bien des cas!

Dans mes cours d’anglais langue seconde, j’ai des élèves qui arrivent déjà bilingues. Ils ont des parents qui parlent anglais ou de la famille aux États-Unis ou en Ontario et mon cours d’anglais et facile pour eux. Est-ce que je devrais leur donner zéro s’ils n’effectuent pas un travail? Est-ce que ce serait représentatif de leur compétence en anglais? Ou est-ce je devrais regarder ma propre pédagogie et voir comment je peux différencier la tâche pour les motiver?

J’aime beaucoup la citation à la fin de l’article d’Édutopia, elle me parle beaucoup. J’enseigne à des humains après tout! Je n’enseigne pas du contenu ou même de l’anglais langue seconde vraiment… J’enseigne à des élèves et je veux qu’ils aiment ce que je leur enseigne. Je veux qu’ils vivent des success! Donner un zéro? C’est possible, mais j’espère que c’est un dernier recours!

“If you hand me an essay that’s really lousy, do I say ‘F, do better next time,’ or do I say ‘I’m not going to grade this. I expect a much higher quality of work from you. I wrote comments on it. Come to my room at lunchtime, and we’re going to work on it together, and then I need you to turn it in next week’,” Duncan said.

Share Button

My Simple Show

Belle découverte!
https://www.mysimpleshow.com/

-on peut importer et animer nos PPT
-peut servir de storyboard pour la planification d’un texte narratif 
-connexion avec compte Google possible (pour prof et élèves) -tutoriels simples qui nous guident pas à pas -suggestion d’images selon les mots clés de notre texte
-possibilité d’importer nos propres images
-sélection de voix et de vitesse de lecture
-possibilité d’importer sa propre voix ou musique
-partage facile lorsque la vidéo est terminée
-certaines options payantes, mais possibles avec la version gratuite.
-version classroom: gratuité pour 50 élèves

Share Button

Rendez-vous #EduProf!

img_2160

Share Button

The Innovator’s Mindset Blog Post 1

I am reading an amazing book titled The Innovator’s Mindset by George Couros. The author has challenged readers and asks them, every week, to blog or post about their thoughts on the book.

Although I am a little behind, here are my thoughts for week 1. We were asked to reflect on the two following questions. So here are my thoughts. 🙂

  1. What do you see as the purpose of education?  Why might innovation be crucial in education?

I think our role as educators is to make students life-long learners. To make students curious to learn even more as they leave the classroom. It is impossible to prepare them fully for what will come later in their lives. We can only give them the tools to be able to find the solutions by themselves.if-students

With technology, finding the answer to your question is so easy… Why not simply teach them strategies for finding the answer they are looking for instead of feeding them what WE think is the correct answer.

Innovation in education should be every teacher’s goal. I am amazed that teachers are able to teach the same way, with the same material, year after year! Life changes all the time. We evolve, we learn from our mistakes, we change… we innovate! Shouldn’t schools be the same way?

  1. “Change is an opportunity to do something amazing.”  How are you embracing change to spur  innovation in your own context?

changeI try to be open to anything. I fight my own mind when my first reaction is: this would not work in my class… and try it! I let students show me new ways of doing things. I accept that their final product will not be exactly the same as what I intended in the beginning.

I am willing to have things crash and burn during a lesson and tell students that this is OK. That we tried something and it did not work. Using technology in the classroom has taught me that to innovate using those tools, it is possible that nothing will work… or that everything will be wonderful and that both options are OK. I am willing to learn and not just teach!

 

Share Button

Using Plickers in my ESL classroom

I discovered Plickers last year after attending a workshop and fell in love. What an easy way to add interaction to the classroom, to workshops or even to conferences. Here is an overview of what Plickers is. In the next few weeks, I will add tutorial videos, as well as ideas for using Plickers in the ESL classroom!

What is Plickers?

https://plickers.com/cards

Plickers is an interactive tool that allows you to quickly survey a group or a classroom. It works with an app that you download to a mobile device. The app is free and works across platforms.

After downloading the app, you will need to print cards for your students. The cards can be downloaded for free in a PDF format and printed on cardboard paper or laminated. Be careful however, to laminate your cards with a matte finish, so that your mobile device is able to scan them.  It is also possible to order the cards, already laminated, from Amazon.

The last thing you will need is to launch the Plickers website and project it either on your Interactive Whiteboard or a simple projector. The website and the app from your phone will  »talk to each other » and that’s where the magic starts to happen!

Scanning Cards

The Plickers app on your mobile device can easily scan 10-15 students at a time, maybe more! You do not need to individually scan each card (which would be way too long!). You will need to allow Plickers access to your camera and you are ready to start scanning.

Students or participants get to see a blue checkmark next to their names on the computer screen when their card is scanned and know that they can put down their cards. It’s that easy!

Building Your Questions

The questions you will ask your students can be created in advance. The site allows you to create folders to gather your questions together. It is also possible to ask questions without having created anything in advance and simply asking the question orally.

You can ask multiple choice questions or true or false questions. Great for grammar review, vocabulary review or even just checking how students are doing!

The Data!

The greatest thing about Plickers, apart from the interaction and the fact that your students will get super excited, is that it allows you to collect data on the group or on individual students.

When you are done scanning your students, choosing the graph option  will allow you to show the results of the survey. In your teacher account, you also have access to all of the statistics of your group or of individual students. Anonymously, you can find out if a student has been struggling with a concept or if your entire group needs extra help.

A great way to check if your students are ready to be evaluated or if they need an extra class to practice a particular concept.

Plickers Ambassador

I am very happy to announce that I will be a Plickers Ambassador this year. This means that not only will I spread the word on Plickers being an amazing tool, but I will also have access to information on new features coming up. I will regularly update you on what is coming for Plickers and share with you new ways of using it in the ESL classroom.ambasadorbadgewhite

I also invite you to join the Facebook group: Plickers ESL that I have created so that ESL teachers can share new ways of using Plickers in the ESL classroom. You will find this group here: https://www.facebook.com/groups/206795226401095/

Share Button

Quote Posters

Here is a quick activity that I did with my secondary 3 students this year. We had just finished a unit on success. We read about people who did not give up and discussed their opinion on what it really means to be successful.

Posters done with recite.com
Quote posters create by students with recite.com

One C1 activity had students analyse quotes on success and failure. They had to read the various quotes and then express their own opinion of it. The second part had students create their own quote about success from their opinion, the texts they read and the various discussions done in class. All of this was done collaboratively, in teams of four.

For weaker students, you could give them a list of words to work with. Stronger students can come up with the quote after reading a text about success.

Quote posters create by students with recite.com
Quote posters create by students with recite.com

After coming up with their quotes, students presented them to the class and I had the posters printed in colour, using www.recite.com. You could also decide to use any image and add text using Word or another software or website that allows adding text to an image. One more option would be to have the students create the posters themselves (if you have access to computers, of course).

I posted their posters around the class. The posters became nice, personalized decorations for the classroom! Bonus: students were proud to see their own quotes on the wall 🙂

Having students come up with quotes is a simple writing, speaking and collaborating activity that can be done with any subject. It takes only a few minutes and it is a great C1-C3 activity. Let me know if you tried it!E

Share Button

Un nouveau blogue

Bonjour à tous,

J’ai, depuis quelques années, un site internet. Malheureusement, j’ai commis l’erreur de bien des débutants et j’ai négligé ce site. Bien qu’il me servait de vitrine pour mes conférences, je ne l’animais que très peu.

J’ai donc décidé de me lancer avec l’interface WordPress. Par le passé, j’ai créé des sites internet grâce à Joomla, qui permet de créer de très beaux sites. Je suis d’ailleurs la webmestre de www.esdhs.ca si vous voulez voir à quoi ressemble un site fait avec Joomla.

Je tente donc l’expérience d’un blogue, créé avec WordPress, et je vais tenter d’animer celui-ci le plus régulièrement possible.

Vous trouverez des suggestions d’applications pédagogiques, d’apprentissage, de réseautage, de marketing, d’utilisation des réseaux sociaux… et bien plus! Je me lance également dans la création de tutoriels vidéo, autant pour les petites et moyennes entreprises, que les étudiants et le public en général.

Alors me voilà, je me lance!

Share Button