Banques d’images gratuites

Voici une infographie bien pratique pour trouver des images libres de droits 😉 Comme d’habitude, les trucs et astuces de monsieur Karsenti sont toujours pratiques!

En cliquant sur l’image, vous pourrez visionner le PDF.


images libre de droits

Share Button

Les publications dans une Page Facebook

Une vidéo pour vous guider dans les différentes options de publication d’une page Facebook 🙂

Share Button

Le partage… à tout prix?

J’ai eu la chance hier soir, le 11 avril, de voir la conférence de Jimmy Wales, cofondateur de Wikipédia. C’est grâce à la chambre de commerce que j’ai accès, depuis quelques années, à de merveilleuses conférences. Je vous invite d’ailleurs à aller voir les prochaines disponibles: http://www.ccmm.qc.ca/

L’objectif de Wikipédia est très louable: le partage du savoir, pour tous, sans frais. Ils ont d’ailleurs une belle initiative : https://en.wikipedia.org/wiki/Wikipedia_Zero qui vise à rendre Wikipédia accessible sur portable sans accès à internet.

Jimmy Wales Montreal Avril 2016
Conférence de Jimmy Wales à Montréal 2016

La conférence était inspirante. Quelle belle philosophie. Partager le savoir, il n’y a rien que j’aime plus que ça!

Partager du faux

Par contre, j’ai un problème avec le partage de la fausse information. Jimmy Wales était catégorique: seuls les faits sont partagés sur Wikipedia, pas les opinions.

L’internet regorge de l’opinion de tous et chacun… et parfois, ce n’est pas très édifiant à lire. Partager des faussetés peut faire paniquer les gens. Cela peut leur faire essayer des choses dangereuses même. Je vois régulièrement sur internet des choses qui me choquent: des propos racistes repartagés des milliers de fois. Des images truquées qui font réagir… pour rien.

Conférence de Jimmy Wales à Montréal 2016
Conférence de Jimmy Wales à Montréal 2016

Jimmy Wales et son équipe font les vérifications nécessaires avant de partager sur leur site. Il en va de leur réputation. Qu’en est-il de la vôtre? Ce partage qui mentionne une statistique sur les musulmans qui est n’est pas vrai du tout… vous fait-elle passer pour un raciste? Cette image d’une compagnie qui abuse d’animaux est-elle vraie? Accusez-vous quelqu’un sans avoir de preuves… êtes vous donc le juge ET le jury ?

Vous n’avez peut-être pas une équipe, comme Jimmy Wales, mais vous pouvez très bien vous poser les questions suivantes (voir l’image) avant de partager quelque chose sur vos réseaux sociaux ou à vos proches.

http://recitmontreal.ticfga.ca/soyez-s-a-g-e-s/
http://recitmontreal.ticfga.ca/soyez-s-a-g-e-s/

Vous n’êtes pas certains, abstenez-vous. Ou apprenez-en plus sur le sujet. Un peuple éduqué et bien informé est plus difficile à manipuler. 😉

Share Button

Éviter les réponses copiées-collées

Je suis tombée sur un article fort intéressant qui m’a amenée à me questionner sur ma pédagogie. Souvent, en tant qu’enseignant(e)s, nous donnons à nos élèves une question de recherche et nous les envoyons sur le web pour trouver les réponses. Le résultat est souvent décevant. Les élèves nous font ensuite la présentation d’une réponse copiée-collée d’un site (souvent Wikipedia) alors que nous espérions les voir lire et apprendre avec ce genre d’activité. Comment alors éviter les réponses copiées-collées?

La technologie… une façon de tricher?

Donner accès aux technologies aux élèves fait peur à plusieurs. En effet, plusieurs questions d’évaluation actuellement utilisées peuvent être retrouvées sur internet. En mathématique, certaines applications peuvent même résoudre une équation prise tout simplement en photo. Donner accès à la technologie en classe veut donc dire que les élèves pourraient tous trouver la réponse en ligne et tricher ? Pourtant, la tricherie existait bien avant la technologie…

Le problème ne vient donc pas nécessairement de la technologie et la solution n’est pas nécessairement, non plus, de l’interdire. Le problème vient de notre objectif d’apprentissage. Que veut-on pour nos élèves? Qu’ils soient capables de trouver la bonne réponse en apprenant des données par coeur ou qu’ils soient capables de repérer rapidement la réponse dans un texte ou sur une page de résultats dans un engin de recherche? Certes, ce sont des apprentissages qui peuvent s’avérer utiles… mais voulons-nous également qu’ils puissent efficacement résoudre des problèmes, utiliser les stratégies pour trouver les réponses, utiliser leur esprit critique pour trouver une solution et choisir la bonne source d’information? Il me semble que ce sont des façons de travailler qui sont tout aussi utiles dans la vie. En ne leur enseignant pas ces compétences et en bannissant la technologie, je crois que nous ne les préparons pas adéquatement pour l’avenir.

Poser les bonnes questions

Effective Google Proof QuestionsIl est tout à fait possible de développer ces compétences en s’assurant que
l’élève acquiert de bonnes connaissances sur un sujet. Pour ce faire, nous devons poser les bonnes questions. La question choisie doit amener l’élève à consulter plusieurs sources, à analyser l’information et la source des éléments trouvés, et finalement à sélectionner les éléments qui l’aideront à répondre à la question. C’est ce genre de questions que nous devrions poser aux élèves.  Les questions que nous posons aux élèves doivent leur demander plus que du simple repérage d’information. L’article (voir le lien en bas) présente d’ailleurs le graphique ci-joint qui est inspiré de la taxonomie de Bloom. Vous trouverez plusieurs outils du genre pour vous aider à varier vos questions et vos tâches pédagogiques sur le web.

Quelques trucs pour éviter les réponses copiées-collées

  • Poser des questions qui demandent une réflexion plus poussée.
  • Poser des questions ouvertes
  • Poser des questions qui ont plus qu’une réponse possible
  • Donner plus de choix (ou même donner le choix) à l’élève sur la façon de démontrer sa compréhension et sa connaissance.
  • Permettre aux élèves de créer des liens avec leurs connaissances antérieurs ou même des liens avec leurs expériences personnelles.

Voici le lien vers l’article (en anglais seulement) cité plus haut: Google Proof Questions

Share Button